Médecins: Médicaments

Comment reconnaître et aborder les problèmes?

Signes d'une consommation problématique de médicaments

Les signes externes d'une consommation problématique de drogues peuvent être (Leitfaden Medikamentenabhängigkeit, Bundesärztekammer 2007):

  • Aplatissement affectif et euphorie non critique

  • Humeur dysphorique dépressive

  • Troubles de la concentration, amnésie, confusion

  • Ataxie, dysarthrie, nystagmus

  • Signes de négligence

Questions d'introduction

La question des médicaments peut être difficile à aborder, surtout si une dépendance ou un usage abusif s'est déjà présenté. Les questions introductives suivantes peuvent être utilisées pour aborder un usage abusif soupçonné (Bundesärztekammer 2007). Voir plus bas pour un catalogue détaillé de questions, des documents et des liens.

  • Quels sont les douleurs ou les troubles que vous avez tendance à traiter avec des médicaments?
  • Prenez-vous occasionnellement des médicaments pour améliorer votre humeur ou votre bien-être général?
  • Avez-vous déjà vu ces symptômes s'aggraver une fois que vous avez cessé de prendre le médicament?

Plus encore que dans le cas de la consommation d'alcool, la définition de la consommation à faible risque contient quelques difficultés méthodologiques. D'une part, certains tests de dépistage donnent des repères, comme le Lippstädter Benzo-Check, qui peut indiquer une consommation problématique, ou l'échelle de gravité de la dépendance (Severity of Dependence Scale, SDS), dont on peut utiliser un extrait de sept points. Les définitions de la CIM-10 offrent une autre possibilité de classification, dont l’application est toutefois limitée, en particulier dans le cas d'une dépendance à une dose faible. Selon Savaskan (2016), il est important de faire la distinction entre un usage nocif et un syndrome de dépendance. Selon la CIM-10, l'usage nocif est défini quand une atteinte à la santé mentale et physique est présente et que le comportement de consommation entraîne des conséquences sociales négatives (voir Diagnostic).

En cas de dépendance présumée à un médicament, il est possible de reconnaître une consommation problématique, p. ex. avec le Benzo-Check ou avec les questions énumérées ci-dessus. Ces instruments peuvent être d'importants outils d'aide de prise de décision pour déterminer si un soutien par des médecins spécialisés dans les addictions est utile ou nécessaire.

Sources

  • Bundesärztekammer (Hrsg.). Medikamente – schädlicher Gebrauch und Abhängigkeit. Leitfade für die ärztliche Praxis. Köln: Deutscher Ärzte-Verlag GmbH; 2007.
  • Savaskan E. Benzodiazepin-Abhängigkeit im Alter: Wie geht man damit um? Praxis 2016; 105: 637-641.

Médecins

Conseils et aide

Infodrog

Centrale nationale de coordination des addictions
031 376 04 01

www.infodrog.ch

Addiction Suisse

Av. Louis-Ruchonnet 14,
1003 Lausanne
021 321 29 76

www.suchtschweiz.ch

SafeZone.ch

Le portail de consultation en ligne dans le domaine des addictions

www.safezone.ch

Indexaddictions.ch

La base de données des offres spécialisées dans les addictions

www.suchtindex.ch