Entourage: Médicaments

Le rôle des proches

De nombreux médicaments peuvent améliorer la qualité de vie, mais ils peuvent aussi provoquer des problèmes. Les benzodiazépines, en particulier chez les personnes âgées, comportent des risques considérables. Certains proches se demandent si la prescription de benzodiazépines* chez un membre âgé de leur famille est vraiment indiqué. D'autres savent que leur proche prend ces médicaments depuis longtemps et se demandent si cela est justifié. Les proches observent parfois aussi une confusion ou d'autres symptômes chez leurs parents ou d'autres personnes de leur entourage qui peuvent dans certains cas être liés à la prise de benzodiazépines.

Que faire?

Que pouvez-vous faire en tant que proche? Les points suivants se rapportent à la prise de benzodiazépines. Les possibilités présentées conviennent toutefois aussi aux situations dans lesquelles les proches sont préoccupés par d'autres médicaments.

  • Cherchez la discussion avec la personne concernée. Parlez de vos inquiétudes, observations et questions. Cherchez ensemble des informations, lisez par exemple ensemble les informations dans les rubriques Effets et utilisation, Risques des benzodiazépines et Effet rebond ou la brochure Alcool et médicaments en vieillissant. Suggérez à la personne concernée de discuter de sa situation avec son médecin. Proposez-lui également de l’accompagner à la consultation.
  • Il se peut qu’un membre de la famille souffre de démence ou ne soit pas ou plus capable de comprendre une situation. Ici se pose une question fondamentale pour la prise en charge, qui est devenue nécessaire. Dans certains cas, il revient aux proches de se mettre d’accord avec les médecins et les autres spécialistes sur le traitement du membre de la famille.
  • Si la personne de votre entourage vit dans une institution de soins et prend des benzodiazépines, vous pouvez poser vos questions au personnel soignant et aux médecins. De nombreuses institutions en soins gériatriques sont sensibilisées à l’utilisation de ce médicament. Dans certaines situations, les benzodiazépines sont toutefois nécessaires pour soulager les états d’anxiété, d’agitation ou les problèmes comportementaux.
  • En arrêtant la prise de benzodiazépines, de nombreuses personnes âgées gagnent en qualité de vie. Parfois, le personnel de soin et les médecins craignent qu’un sevrage ne révèle des peurs ou des dépressions masquées. Cette préoccupation est toutefois la plupart du temps infondée. Dans de nombreux cas, les avantages sont plus nombreux que les inconvénients.

* Les analogues des benzodiazépines zopiclon et zolpidem sont aussi toujours inclus.

Entourage

Conseils et aide

Infodrog

Centrale nationale de coordination des addictions
031 376 04 01

www.infodrog.ch

Addiction Suisse

Av. Louis-Ruchonnet 14,
1003 Lausanne
021 321 29 76

www.suchtschweiz.ch

SafeZone.ch

Le portail de consultation en ligne dans le domaine des addictions

www.safezone.ch

Indexaddictions.ch

La base de données des offres spécialisées dans les addictions

www.suchtindex.ch