55+: Médicaments

L'essentiel en bref

Les médicaments sont indispensables. Ils guérissent ou soulagent les maladies et les maux. Cependant, beaucoup de médicaments peuvent aussi avoir des effets secondaires indésirables et dangereux.

Certains médicaments ont un effet psychoactif, ce qui signifie qu'ils ont une influence sur la conscience et le ressenti d'une personne, par exemple en la calmant ou en la stimulant. Les benzodiazépines et leurs analogues (zolpidem et zopiclon), certains analgésiques, antidépresseurs, antipsychotiques, la ritaline et bien d'autres encore ont des effets psychoactifs. Ces médicaments comportent des risques spécifiques; beaucoup d'entre eux peuvent entre autres conduire à une dépendance.

Les benzodiazépines* sont les médicaments psychoactifs les plus couramment prescrits. Il s'agit notamment de Temesta®, Valium®, Seresta®, Dormicum®, Lexotanil®, Stilnox® ou encore Imovane®. Ils sont beaucoup plus souvent prescrits aux personnes âgées qu'aux jeunes et aux femmes qu'aux hommes. Ces médicaments permettent de soulager rapidement les problèmes de sommeil, la nervosité, l'anxiété, etc. Dans certaines situations, les benzodiazépines peuvent s'avérer utiles. Cependant, elles ne devraient être prescrites qu'après un diagnostic approfondi, un examen des options thérapeutiques alternatives, une prise en compte minutieuse des avantages et des inconvénients ainsi que l'élaboration d'un plan de traitement qui en prévoie la fin. En général, les benzodiazépines ne doivent pas être prises pendant plus de quatre semaines.

Ces médicaments présentent des risques plus élevés pour les personnes âgées que pour les jeunes adultes. En effet, les personnes âgées sont plus sensibles à leurs effets. Le risque de chutes et de fractures augmente. Les benzodiazépines peuvent aussi provoquer un état de confusion et des symptômes semblables à ceux de la démence.

En arrêtant la prise de benzodiazépines, un effet rebond peut se produire. Il s'agit de symptômes de sevrage qui sont souvent semblables aux symptômes pour lesquels les médicaments ont été prescrits. Ceux-ci conduisent souvent à la poursuite ou à la reprise du médicament.

*Les analogues des benzodiazépines zopiclon et zolpidem sont toujours aussi inclus.

55+

Conseils et aide

Infodrog

Centrale nationale de coordination des addictions
031 376 04 01

www.infodrog.ch

Addiction Suisse

Av. Louis-Ruchonnet 14,
1003 Lausanne
021 321 29 76

www.suchtschweiz.ch

SafeZone.ch

Le portail de consultation en ligne dans le domaine des addictions

www.safezone.ch

Indexaddictions.ch

La base de données des offres spécialisées dans les addictions

www.suchtindex.ch